.

 

... VIE ... VOYAGE ... ESCALE ... DECOUVERTE ... EVASION ... BONHEUR ... REVE ...

 

-un clic droit affiche le menu général, un clic gauche le fait disparaître

Des inscriptions religieuses décorent la partie supérieure ainsi que les côtés de la porte .

aller au plan

Après avoir franchi la PORTE DU SALUT,   

vous voilà dans la 

deuxième cour : LA COUR DU DIVAN

   

Autour d'un jardin planté d'arbres, ont été construits différents bâtiments officiels : cour de justice, cuisines, offices, chambres pour les hôtes, trésor, salle du Divan (le sultan ou le vizir y assistaient aux réunions du conseil des ministres), la chancellerie. 

Les évènements les plus importants de l'Empire comme l'accession des Sultans au trône ou les fêtes religieuses étaient célébrés dans cette cour. C'est aussi dans cette cour que les Janissaires ou "Yeniçeri" recevaient leur solde tous les trois mois.

 

PAVILLON DU DIVAN

 

Au fond de la cour, à gauche , un pavillon surmonté d'une tour carrée: c'est dans ce pavillon que le conseil des Ministres, "Divan", se réunissait chaque mardi après la prière du matin afin de discuter des lois, et pouvait être secrètement  écouté par le Sultan, caché derrière une grille. 

Près de ce pavillon se trouve l'entrée du Harem.

 

 

aller au plan

Toutes les sculptures et peintures sont raffinées et d'une extrême élégance. L'harmonie des couleurs y est parfaite. Les proportions sont harmonieuses mais je trouve la tour un peu lourde par rapport à la finesse de l'ensemble (...enfin, c'est mon avis..)

aller au plan

Les magnifiques grilles dorées sont si finement travaillées qu'elles semblent être en macramé ou en dentelle. Quel travail d'artiste ! 

 

Les réunions privées se tenaient dans Le Hall du Conseil. Les documents officiels et secrets étaient conservés dans une autre salle. 
La salle du Divan était salle de réunion mais aussi le cadre des réceptions officielles lors desquelles on  utilisait la porcelaine de Chine.

antichambre de Divan

plafond de l'antichambre

le décor de l'antichambre est sans doute très riche... mais très, voire trop, chargé aller au plan

plafond du Divan

Salle du Divan

 
La salle dans laquelle se réunissaient les  Vizirs est recouverte de magnifiques faïences d'Iznik.
C'est là que se réunissaient les vizirs du conseil impérial. Dans cette salle, il y a une petite fenêtre protégée par des barreaux. C'est là que s'installait le sultan. Il y avait également un rideau qu'il ouvrait lorsqu'il voulait signifier aux vizirs qu'il était là. S'il voulait seulement les écouter, il laissait le rideau fermé.  
Les sultans vivaient dans la crainte constante qu'on complotait contre eux et qu'on essayait de les tuer. Des craintes assez justifiées quand on sait que très peu de sultans sont morts naturellement de vieillesse, la grande majorité ayant vu leur règne se terminer dans le sang.
aller au plan
 

 

LES CUISINES

 

 

Sur le coté droit de la 2ème cour, se trouvent les trois cuisines,  avec leurs 20 hautes cheminées. 

Une aile des cuisines a conservé son aspect d'origine (très intéressant... mais en restauration actuellement!! dommage. ) et le reste de l'édifice abrite des collections de porcelaines chinoises et japonaises ainsi que des céramiques et verreries fabriquées à Istanbul. La collection présentée est d'environ 11.000 pièces de grande valeur. Elles proviennent de cadeaux, de butins de guerres ou d'acquisitions. La plupart des services exposés étaient utilisés sur les tables du Palais.

Un réaménagement a été fait pour accueillir également de la porcelaine et de l'argenterie d'origine européenne.

Des centaines de cuisiniers, spécialisés dans différentes catégories de plats-soupes, pilaf, kebab, légumes, poissons, pain, pâtisseries, sucreries et helva, sirops et confitures, boissons, nourrissaient jusqu'à dix mille personnes par jour, sans compter les plateaux de nourriture envoyés en ville par le sultan à des personnes qu'il voulait bien honorer. Seuls les repas du Sultan n'y étaient pas confectionnés. 

aller au plan

 

passage pour se rendre dans l'allée des cuisines

   

belle batterie de fait-tout et de marmites !

aller au plan     

les portes des différents bâtiments s'ouvraient de part et d'autre de cette allée. 

dôme percé de petites ouvertures ne laissant passer qu'assez peu de lumière .
 

En art culinaire, Istanbul jouissait d'un prestige infini; ses usages étaient imités par beaucoup. Des centaines de chefs impériaux, consacrant toute leur vie à leur profession, ont élaboré et perfectionné les plats de la cuisine turque qui devait être adoptée par les cuisiniers des provinces, des Balkans à la Russie méridionale et jusqu'à l'Afrique du nord.

La Route des épices, facteur le plus important de l'histoire culinaire, était totalement contrôlée par le sultan. Seul le commerce des meilleurs ingrédients était autorisé dans les normes strictes fixées par la cour.

 

 

aller au plan

entrons dans la 3ème cour par la

PORTE DE LA FELICITE

       

ou bien , prenons le temps de visiter le harem

aller au plan

 

Page "écrivain" - Topkapi - Harem - Mosquée Bleue - Sainte Sophie - Corne d'Or - Bosphore -

onLoad="SetData('mbar',70,270,1,0);">
        
plan de topkapi
VOYAGE
JEUX1
HUMOUR1

        - 

un clic droit affiche le menu général, un clic gauche le fait disparaître