plan Topkapi

VOYAGE
JEUX1
HUMOUR1

         

   LA VIE EST UN VOYAGE   

        

   CHAQUE ESCALE Y A SON LOT DE  RICHESSES . 

un clic droit affiche le menu général, un clic gauche le fait disparaître

La Chambre de la Circoncision des Princes

 

 La salle de circoncision s'ouvre sur un long portique allant jusqu'à la terrasse du pavillon Revan 

            à droite, le bâtiment de la salle des circoncision et en premier plan le bassin de la terrasse du pavillon Revan.
        
 
 
 
Aller au plan de Topkapi    

Les murs du portique sont recouverts de belles faïences à base de bleus et de verts. Les portes sont très finement ouvragées.

   

Dans la salle de la circoncision, les murs sont recouverts, comme sous le portique, de faïences d'Iznik aux petits motifs bleus. Des frises courent le long des murs et encadrent les fenêtres et les vitraux des ouvertures situées en haut des murs. 

  
    

 

Les vitraux sont décorés de motifs floraux. Dans ces vitraux les morceaux de verre ne sont pas assemblés avec des rubans de plomb : ils sont sertis dans du plâtre ou dans du stuc (cette technique, qui s'est longtemps maintenue en Orient, n'a pas été adoptée en Occident  à cause de l'humidité de son climat: le plomb y a donc remplacé le plâtre)
 
  
 
     L'ensemble est raffiné, les motifs très fins que ce soit sur les murs ou sur le plafond, les couleurs harmonieuses. Comme dans la plupart des monuments de cette époque les carreaux de revêtement des murs et les peintures au plafond sont omniprésents, il n'y a pratiquement aucune surface unie... si ce n'est le tissu du divan! 

 

  
  

Aller au plan  

 

PAVILLON REVAN

     

 Après la visite de la salle des circoncision, on arrive au pavillon de Revan, édifié en 1636 par 
le Sultan Murat IV (1623-1640) pour célébrer son expédition à Erevan, en Iran.

 
   
 
  
         
 Aller au plan  
 

 

PAVILLON DE BAGDAD

 

 

 Ce pavillon construit tout prés du pavillon de Revan a été érigé en 1639 à la demande de Murat IV  pour commémorer la seconde prise de Bagdad.

  
 
 
  Aller au plan            
L'intérieur est entièrement revêtu de carreaux de faïence d'Iznit aux motifs floraux de couleur bleu, turquoise et blanc. Une frise calligraphiée, portant des citations du coran, court le long des parois sur lesquelles s'ouvrent quatre petites salles voûtées ouvertes par un arc brisé, éléments caractéristiques de l'architecture musulmane (des iwans). Les portes sont finement incrustées de nacre, d'ivoire et d'écaille.

  Un promenade à l'extérieur de ce pavillon est très agréable.... à part qu'il est très fréquenté par les touristes désireux de prendre l'air mais surtout de tirer quelques petites photos souvenirs.

Les proportions de ce  Kiosque sont harmonieuses.  A l'extrémité de la terrasse, se trouve un élégant baldaquin en bronze doré. Cet ouvrage est composé d'un petit dôme avec auvent qui est soutenu par quatre fines colonnes de métal

 

 (En période touristique, il est bien difficile de le prendre en photo tant les touristes aiment jouer les sultans ! )
C'est là que le Sultan se faisait servir le repas qui mettait fin au jeûne du Ramadan. 

 

De la terrasse et du baldaquin, on découvre le  bosphore et la corne d'or; on est face au  quartier de Galata dont on reconnaît très facilement la tour de guet ronde, on repère aussi très facilement le quartier de la nouvelle ville avec ses grands immeubles  .

 Aller au plan     
     

L'architecture  du bâtiment, recouvert de carreaux de céramique aux motifs bleus foncés et bleus clairs, est originale ( plan "presque" en forme de croix. En passant sur le coté du kiosque, par la galerie à arcades, on descend dans un grand jardin appelé "le jardin des tulipes".

        Aller au plan

 

        

 
         
Dans le pavillon de Bagdad, comme dans tous les autres lieux du palais, toute la décoration, que ce soit de la peinture, de la sculpture, de la marqueterie, de la céramique  tout y est finement réalisée, avec une technique parfaite.

           

    
     Aller au plan
     
     
 

Le pavillon de Mecidiye

 

 
En continuant la promenade dans le jardin, on arrive au grand pavillon de Mecidiye. Il est de style européen "roccoco", donc moins intéressant à mes yeux. 

Ce bâtiment est le plus récent du palais. Il a été commandé par le sultan  Abdülmecit  en 1840 et on y trouve actuellement un restaurant qui bénéficie, depuis sa terrasse, d'une vue magnifique sur la Mer de Marmara, les Iles des Princes, la Tour de Léandre et le Bosphore (ça repose de s'y restaurer et en plus c'est un bon restaurant, aux tarifs encore abordables !)

 
 
   
Devant le pavillon de Mecidyie, un chemin conduit à une petite porte et, de là, au jardin de la pointe du sérail: le "Parc de Gülhane".
 
 
 
 
          

     

Le parc de Gülhane   

               

    

 Le "Parc de Gülhane" longe le palais de Topkapi et c'est bien agréable de s'y promener à l'écart des bruits et de la pollution, on ne se croit plus en plein centre d'une grande ville comme Istanbul mais plutôt dans un petit coin de campagne: plus de voitures qui vous frôlent si vous ne passez pas assez vite ou si vous ne courez pas pour traverser, plus de coups de klaxons rageurs, plus de slaloms à faire pour passer entre des gens toujours pressés, plus de sollicitations pour acheter tel ou tel produit dont vous n'avez vraiment nul besoin ....

... enfin !  T R A N Q U I L L E !!! .... mais, bientôt, vous vous surprendrez à sentir que quelque chose vous manque et vous replongerez bien vite dans la cohue et dans le tintamarre d'Istanbul.

     

 
 
Aller au plan 

 

Page "écrivain" - Topkapi - Harem - Mosquée Bleue - Sainte Sophie - Corne d'Or - Bosphore -

        

         

un clic droit affiche le menu général, un clic gauche le fait disparaître