.

 

... VIE ... VOYAGE ... ESCALE ... DECOUVERTE ... EVASION ... BONHEUR ... REVE ...

 

un clic droit affiche le menu général, un clic gauche le fait disparaître

 

On ne s'évadait pas facilement du Harem quand on y était enfermé ... ce n'est donc pas étonnant qu'il soit si difficile, pour une simple touriste, de ne pas se perdre dans les photos des différents lieux (salons, chambres, couloirs, ruelles, cours...) que le guide nous a fait traverser un peu rapidement.  

Il ne serait pas étonnant que quelques erreurs se soient glissées dans cette partie de la visite du Palais de Topkapi : les suggestions des corrections à faire sont les bienvenues. Merci! 

 

L'entrée pour la visite se trouve dans la deuxième cour de palais de Topkapi. Le Harem occupe une superficie de 15 000 m². Il se compose de longs corridors et de 400 chambres dispersées autour de cours étroites et sombres. Au fil du temps, il a sans cesse été aménagé et agrandi. Seule une petite partie peut en être visitée.

     
LE HAREM
        
 

Le mot Harem  vient de l'arabe "haram" signifiant "interdit", mais il prend, ici, le sens "protégé" ou "réservé".

si vous souhaitez commencer la visite des salles tout de suite allez à "visite du Harem"

 C'était la demeure privée du Sultan et c'est là que vivaient, dans le confort mais en recluses, toutes ses proches : sa mère appelée Valide, ses soeurs, ses épouses et ses concubines (les autres, servantes et les femmes "non choisies" n'avaient pas droit à tout ce confort). .. mais lors des changements de sultan, toutes ces femmes, devant faire place aux nouvelles "privilégiées", étaient reléguées dans un autre palais sauf celles qui, grâce à leur beauté et à leur culture, étaient mariées à des hauts dignitaires .  

 La Valide gérait tout le Harem .

vue aérienne de l'ensemble des constructions, cours intérieures et passages formant le Harem.

Pour acheter le ticket d'entrée dans le harem c'est assez longue car les visites , toutes les demies heures, ne se font que par groupe d'une soixantaine et les guides ont priorité (leurs "clients" eux ne font pas la queue !! )  

Après une assez longue attente, ça y est nous pouvons enfin entrer et découvrir cet univers de rêves (?) 

si vous le voulez aller directement à "visite du Harem"

Des femmes vivaient ici à l'écart du monde, attendant, parfois toute leur vie, de "taper dans l'oeil du Sultan" (c'est le sens du nom "gözde" qu'elles prenaient alors). Elles se retrouvaient là  offertes en cadeau ou capturées lors des campagnes militaires ou achetées très jeunes. Toutes étaient arrivées là pour leur beauté.
 Pendant plusieurs années, elles recevaient une éducation très stricte au cours de laquelle on leur enseignait le turc, la musique, la danse, le chant, les arts d'agrément et les bonnes manières. La Valide, mère du sultan et maîtresse des lieux, imposait, le plus souvent, une discipline très rigoureuse, presque monacale. Après avoir appris l'usage du Sérail, les jeunes filles, qui avaient la chance d'être choisies par l'Aga ou par la Valide, accédaient au rang de gözde, et quittaient alors le bâtiment commun du 
rez-de-chaussée pour une suite au premier étage. Elles obtenaient des servantes,le temps de devenir concubines (kadin - littéralement dame).puis , peut-être "épouses légitimes" et pourquoi pas future Valide!!  Elles étaient définitivement reléguées aux oubliettes du harem si elles ne parvenaient pas à séduire le sultan dans un délai assez bref. Celles qui n'étaient ni épouses, ni concubines étaient appelées djariye.   

 

    
retour au plan de Topkapi
 
 L'entée du Harem se fait par une porte très insignifiante : cette porte est plutôt une porte de service  qu'une porte d'entrée.
en suivant le chemin en galets nous franchissons une deuxième porte nettement plus belle que la première!           

 

nous passons devant les cellules des eunuques qui gardaient l'entrée du Harem 24h sur 24

Dans un premier temps, le harem était surveillé et protégé par une légion d'eunuques blancs, puis, à partir de 1485, d'eunuques noirs et blancs, et enfin, après 1550, uniquement noirs, abyssins pour la plupart et envoyés au sultan par le pacha d'Égypte.

 

De passages  en couloirs, en traversant différentes petites cours, on se promène à travers quatre siècles (de 1465 à 1876) qui ont vu le "Harem" s'agrandir et s'embellir , sans souci d'uniformité avec ce qui existait déjà et peu à peu, ce qui, à l'origine, ne devait être que quelques pièces est devenu un véritable "village" avec ses ruelles et ses "places". C'est dans un monde totalement inconnu que l'on est invité à se perdre ...façon de parler, car la visite organisée, limitée à une vingtaines de salles et à trente minutes, est  bien encadrée!...Impossible d'aller voir si on peut , au détour d'un couloir, rencontrer un sultan, lui "taper dans l'oeil" et devenir "gözde" (littéralement "dans l'oeil"), et peut-être "kadin" puis, un jour....  Valide !

 

Suivons le guide et les chemins qui, en passant par l'appartement de la Valide Sultane , vont nous mener dans  les bains , le grand salon impérial , la chambre du Sultan, la chambre aux fruits , les appartements jumeaux , la cour des favorites   ,la bibliothèque

Aller au plan de Topkapi

  

direction le  vestibule du Harem...là, le chemin se sépare: tout droit la porte d'accès au vestibule d'entrée du harem et vers la droite,  accès vers la 3ème cour.  Prenons le chemin du Harem

    

... 

peut-être qu'un Sultan s'y promène encore !...suivons le guide.
Aller au plan de Topkapi
..Entrons dans le Harem ...

Le harem, plein de couloirs obscurs, de cours exiguës, d’escaliers dérobés, de petites salles, est un enchantement et l’œil ne peut que s'émerveiller des jeux des formes et des couleurs, des lambris dorés, des céramiques lustrées à touche de rouge, des délicates peintures, des marbres et des vitraux à vergettes de plâtre aux teintes vives.

Ce chemin nous mène dans les   

APPARTEMENTS DE LA VALIDE   

C'est la mère du Sultan et c'est, de loin,  la mieux logée des femmes. 

 

la chambre de la Valide est spacieuse, bien éclairée (ce qui n'est pas le cas des petites "chambres-cellules" des autres femmes) et confortable (quelle chance d'être la mère du premier fils d'un sultan ... et quelle chance surtout que ce fils ait pu vivre assez longtemps pour succéder à son père) .

 
 
 
Aller au plan de Topkapi

aller à "visite du Harem"

 

 

Après cette visite dans les luxueux appartements de la Valide, cette cour nous conduit au 

Hammam

 Petite visite rapide  des "bains" luxueux du Sultan : marbre et robinetterie dorée ! Un deuxième hammam identique était réservé à la Valide.

  

C'est très luxueux : Tout de marbre et d'or !

 

les bains des autres femmes du harem devaient plutôt ressembler à cette miniature.

chaussures portées dans les hamam

... les toilettes sont ... "à la turque" , bien sûr !

                     

 
  

 

Aller au plan de Topkapi

aller à "visite du Harem"

  
 

et voilà  la très belle 

salle impériale

 Quel luxe ici aussi !!

La Salle impériale ou salle du trône est la plus grande salle du Harem. C'est là que le Sultan recevait et qu'avaient lieu les bals et les divertissements organisés pour le Sultan et les femmes de sa cour. Les musiciens prenaient place sur le balcon situé au dessus de la galerie du fond .

Cette salle fut commencée sous Soliman Le Magnifique et entièrement transformée en 1750: on y installa alors des boiseries, des colonnes de marbre et des miroirs dissimulant les portes. On remplaça également les carreaux en céramiques d'Iznik par des carreaux en faïence de Delft aux tons bleu et blanc.

 

Aller au plan de Topkapi

aller à "visite du Harem"

 

 

les "Dames" les plus privilégiés, celles qui avaient été choisies et appréciées par le Sultan pouvaient prendre un peu l'air de Constantinople en faisant quelques pas dans

la cour des favorites

 

De la Galerie des Glaces, créée au 18ème siècle au premier étage de l'aile perpendiculaire, deux escaliers secrets relient les appartements du sultan Abdul Hamit Ier à ceux des favorites.

 


Ces appartements s'ouvrent sur une cour surplombant la piscine des concubines.

 

 

Les appartements des Princes, dits "appartements jumeaux", occupaient le bâtiment recouvert de carreaux bleus. Les volets des fenêtre "grillagées" s'ouvraient directement sur cette jolie vue.
 
Aller au plan de Topkapi 

aller à "visite du Harem"

 

 

Suivez-moi, si vous le voulez, et allons visiter les appartements réservés aux princes et aux sultans.
 

Page "écrivain" - Topkapi - Harem - Mosquée Bleue - Sainte Sophie - Corne d'Or - Bosphore -

retour au plan de Topkapi

        
plan de Topkapi
VOYAGE
JEUX1
HUMOUR1

         

un clic droit affiche le menu général, un clic gauche le fait disparaître