VOYAGE
JEUX1
HUMOUR1

         

   LA VIE EST UN VOYAGE    

        

   CHAQUE ESCALE Y A SON LOT DE  RICHESSES . 

ISTANBUL  ---   SAINTE SOPHIE  --- MOSQUEE BLEUE --- TOPKAPI --- 

  
        LA DECORATION
     

LES MOSAIQUES

   
              
      LE NARTEX

L'entrée se fait par l'exonarthex. Les murs du narthex sont bordés par une frise et ses voûtes sont décorées de mosaiques aux motifs géométriques et de croix sur fond d'or. A l'extrémité nord une rampe mène au niveau supérieur. A l'extrémité sud se trouve le "Horologion", un vestibule doté de portes en bronze (898) par où les empereurs pénétraient à l'intérieur de Sainte Sophie. Le narthex mesure 60 m de long sur 11 m de large. La porte centrale, la triple porte Royale, était réservée aux entrées des cortèges impériaux.  Elle est couronnée par la mosaique du Christ Pantocrator. Cette mosaïque du Xe siècle qui se trouve au dessus de la porte royale  représente l'Empereur Léon VI (886-912) se prosternant devant le Christ Pantocrator (Tout-Puissant) assis sur un trône incrusté de pierres précieuses. Il tient un livre  

 
dont l'inscription dit :" Que la Paix soit avec Vous, Je suis la Lumière qui éclaire le Monde ". Dans les médaillons se trouvent la Vierge et un archange, probablement Gabriel .
 
Au bout du narthex intérieur et juste avant la sortie se trouve la superbe mosaique du Xe siècle représentant la Vierge Marie et l'enfant Jésus.
 
     
 Dans les deux médaillons sont inscrits " Meter " et Theou (Mère de Dieu). A leur gauche, se tient l'Empereur Constantin, le fondateur de la Constantinople chrétienne, offrant une maquette de sa ville. L'inscription mentionne " l'Empereur Constantin le Grand parmi les Saints ". A leur droite, Justinien offrant une maquette de Ste Sophie. L'inscription mentionne " l'Empereur Justinien dont la Mémoire est Illustre ".

  retour à la coupe de Sainte Sophie

retour à ARCHIRECTURE 

   
LA PARTIE CENTRALE
La demi-coupole de l'abside est décorée par la mosaïque de la Vierge et l'Enfant, probablement la plus ancienne de l'église: la Vierge Marie (Theotokos) est représentée assise tenant Jésus sur ses genoux. L'or employé en grande quantité pour contraster avec la sobriété de sa robe, met en valeur la beauté de la composition.
 
 
 Au-dessus du choeur se trouvent deux anges. Le mieux conservé des deux, est l'Archange Gabriel. Il est représenté debout, les ailes tombantes et porte un vêtement de cérémonie particulier aux personnes importantes du palais byzantin

retour à la coupe de Sainte Sophie

    retour à ARCHIRECTURE

 

   

 
LES GALERIES 
Les deux mosaïques (décrites ci-dessous) situées  de part et d'autres d'une fenêtre décorent un pan de mur de la galerie nord.
                                    
sur cette mosaïque le Christ, assis sur un trône incrusté de pierreries est entouré de l'impératrice Zoé tenant un document roulé concernant une donation en argent pour l'Eglise et de  Constantin IX (1042-1055), tenant une bourse contenant la donation

A la droite de la mosaique de Zoé, un panneau représente la Vierge et l'Enfant Jésus entourés par Jean II Comnène (1118-1143) et son épouse d'origine hongroise, Irène, ainsi que leur fils Alexis

    .      

       

      
 
Cette mosaïque du XII ou XIIIe siècle représente la Déisis où le Christ Pantocrator (Tout-Puissant) est entouré par la Vierge et St Jean Baptiste demandant son intercession en faveur de l'Humanité lors du Jugement Dernier .
  

Le travail de cette mosaïque est d'une très grande finesse; de très petits cubes ont été utilisés pour le visage,  ce qui lui donne un grand réalisme et une grande beauté.

   retour à la coupe de Sainte Sophie

retour à ARCHIRECTURE

 

    LES CHAPITEAUX ET LES MARBRES

 
   
 
   
Les chapiteaux Byzantins: les motifs des ornements sur les faces sont de véritables dentelles ciselées dans le marbre blanc de Proconnèse. Ce type de chapiteau byzantin qui se retrouve dans tout le bassin méditerranéen témoigne de l'influence de Constantinople.
   
 

Pour habiller les murs et réaliser les colonnes, Justinien a fait venir des provinces de l'Empire différentes variétés de marbre : marbre blanc de Marmara, marbre vert de l'île d'Eubée, marbre rose des carrières de Synnada (ville de Phrygie -asie mineure-dont le marbre blanc taché de rouge ou pourpre est très réputé à l'époque) et marbre jaune d'Afrique. 

 

La variété des motifs dessinés par les veines de ces marbres  a été exploitée en divers panneaux décoratifs (dans le "patchwork" du narthex ci-dessus  par exemple).
  

 

retour à ARCHIRECTURE

Page "écrivain" 

continuer la promenade dans Istanbul et les visites

 

 

quelques sites que j'ai utilsés pour me documenter:
http://glux.ifrance.com/istanbul/saintesophie.htm http://www.guide-martine.com/fra/istanbul_3.asp
http://www.vazyvite.com/html/istanbul/sophie.htm http://www.insecula.com/musee/M0210.html