VISITE
Humour
JEUX

         

And hotel.

 

... VIE ... VOYAGE ... ESCALE ... DECOUVERTE ... EVASION ... BONHEUR ... REVE ...

 

un clic droit affiche le menu général, un clic gauche le fait disparaître

en avant pour le Grand Sud !

de Marrakech à Ouarzazate

  
 

Marrakech

Appelée Perle du Sud ou Porte du Sud et de Ville rouge ou Ville ocre, Marrakech, 4ème plus grande ville du Maroc, est située au pied des montagnes de l'Atlas, à une altitude de 466m. 
     
 
 
   
Dans la medina pas de végétation en dehors des patios et terrasses des riads mais dès que l'on quitte l'intérieur des remparts et ses souks, on peut se réfugier dans des lieux de verdure et de calme ( vergers de l’Agdal, jardin de Majorelle, grande palmeraie entre autre) où l'on entend le vent dans les feuilles et le gazouillis des oiseaux et qui embaument le jasmin, le chèvrefeuille et le parfum des rosiers.
      
      
  
 

 Chacun a sa monture ?  

en avant pour découvrir le Grand Sud !

 
     
sur la route de Ouarzazate:
 
    

Pour se rendre à Ouarzazate, distante d'environ 200 km, on emprunte une route pas très large faite d'une succession de petits virages souvent très serrés et parfois bordés de ravins.

C'est dans des paysage de hautes altitudes arides, semi-désertiques, que l'on monte progressivement jusqu'au 2300m du col de Tizi-N-Tichka pour redescendre ensuite jusqu'à Ouarzazate qui se situe à une altitude de 1151m. Les paysages sont grandioses avec une végétation qui varie suivant l'altitude : elle est pratiquement inexistante dans les altitudes les plus grandes.

 
 
 
 
 
 
Accrochés au flan de la montagne, disposés en gradins, on devine plutôt qu'on ne voit de nombreux petits villages aux maisons  : en effet, construits avec les matériaux de la région, les habitations à toits plats ressortent à peine sur le fond de caillasse ou de terre.

 

Pratiquement inexistante dans les altitudes les plus élevées,  la végétation clairsemée que l'on trouve sur les pentes descendant vers les vallées est nettement plus développée  dans les vallées. 

Dès qu'il y a un peu de végétation on voit paître moutons et chèvres (pas bien gras bien-sûr!), gardés la plupart du temps par des enfants.

 

     
     
       
Passé le col du Tizi-n-Tichka, on perçoit un changement : en contrebas, dans les vallées, les villages berbères aux kasbahs de style hispano-mauresque  sont construits en pisé , leur couleur est donc  celle du sol où ils sont édifiés, elle passe de l'ocre au rouge,