VISITE
Humour
JEUX

         

And hotel.

 

... VIE ... VOYAGE ... ESCALE ... DECOUVERTE ... EVASION ... BONHEUR ... REVE ...

 

un clic droit affi    che le menu général, un clic gauche le fait disparaître

 

OUARZAZATE

   
Alors qu'à Ouarzazate la température peut atteindre 45°C en été  on peut admirer, à proximité, les cimes enneigées du Haut Atlas. Cette région de contrastes attire les visiteurs, qu'ils soient touristes en quête de découvertes et d’aventures, écrivains cherchant le calme et la tranquillité, cinéastes ou tout simplement ceux qui veulent passer des vacances dépaysantes et reposantes. 

Ouarzazate et le cinéma .

Ouarzazate et ses décors naturels grandioses ont séduit les plus grands réalisateurs. En 1963 déjà, on y tournait « Lawrence d'Arabie » avec Peter O'Toole et Omar Shariff. 
La ville est devenue le Hollywood marocain avec ses studios de cinéma dont « l’Atlas Corporation Studio » et le studio « Kanzaman » et le "Studio Cla", de Dino Lorentis, qui a été inauguré en janvier 2005 par Sa Majesté le Roi Mohamed VI. Ce centre cinématographique compte plusieurs plateaux, des salles et des bureaux, ce qui peut permettre le tournage de plusieurs films au même temps. 
   
    
C'est en 1984 que des hommes d'affaires marocains décidèrent d'implanter des studios de cinéma, en créant l"Atlas Corporation Studios "à 3 km de l’entrée de la ville .Entouré de sculptures de pharaons, il offre un spectacle grandiose et majestueux (quand même un peu déroutant dans dans un paysage marocain!); ses décors peuvent être visités quand il n’y a pas de tournage. Les studios furent inaugurés avec le tournage du «Vol du Sphinx » avec Miou-Miou et Alain Souchon. Le tournage qui a le plus marqué ces dernières années est le «Diamant du Nil » avec Michael Douglas.
Au ksar d'Aït Benhaddou, il y a toujours cette porte monumentale (actuellement murée dans sa partie inférieure) qui n'ouvre sur rien : construite en pisé comme les autres bâtiments, impressionnante par ses dimensions, elle fut réalisée pour le tournage du film  "Le diamant du Nil "avec Michael Douglas : l'acteur puisse passer en dessous en avion, et elle est restée en place après la fin du tournage. L'avion de la séquence célèbre de l'évasion du couple est encore présent dans les studios Atlas et offert au regard des visiteurs et des touristes.

       

Les trois Kasbah qui composent les Studios Kanzaman sont implantés sur une superficie de 60 Ha entouré de milliers d'oliviers et de palmiers et abritent depuis 2004
Le centre de formation des métiers de cinéma compte un effectif d’une soixantaine d’élèves pour des formations de deux ans en script, montage vidéo, mise en scène, photographie, son et pour un an en éclairage, machinerie, production, maquillage.
   
      
   
Les alentours de Ouarzazate - oasis, montagnes, vallées et kasbahs - font de cette ville une étape intéressante dans un circuit "sud-marocain". 
  
  
     
    
... de  OUARZAZATE  à  ZAGORA ...
    
    
   

La route en direction de Agdz offre un spectacle de successions de montagnes (l’anti-atlas), de plateau, de désert minéral imprégné de couleurs chatoyantes. 70 km entre Ouarzazate et Agdz. 

Tout l'intérêt des paysages montagneux et arides que la route traverse réside dans la structure géologique de la montagne dénudée : ce sont des successions de strates  d'origine sédimentaire, très légèrement inclinées. Sur cette route de montagne, peu large, les aires de stationnement pour les bus sont rares, tous les touristes s'arrêtent donc aux mêmes endroits  pour prendre les même photos (comme en témoignent les nombreuses photos de l'endroit que l'on trouvent lors de recherches sur le net).

   Un vendeur venu là en bicyclette (ça grimpe bien fort pourtant et il n'y a aucune maison à l'horizon) sollicite très gentiment les touristes, leur présentant quelques souvenirs "pas cher pour toi" que l'on retrouve ensuite à Marrakech pour trois ou quatre fois ... moins cher ! mais le plaisir d'acheter est tellement grand et le paysage si grandiose qu'on ne regrette même pas les quelques dirhams perdus.
  
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
 
un petit tour en voiture vous tente ? alors, cette vidéo est pour vous .

 cliquez, puis mettez la vidéo en plein écran : pendant deux minutes,  profitez du voyage, comme pour de vrai !

 

empruntée au site http://www.wat.tv :Agdz vallée du Drâa !! sélectionné dans Voyage et Vacances

http://www.wat.tv/video/agdz-vallee-draa-g1w0_9a0b_.html

  

Vous êtes en pays berbère

        

    
 

Après avoir traversée un paysage aride, de Ouarzazate à  Agdz, la route rejoint la vallée du Draa; durant l'Antiquité le Draa coulait, dit-on,  abondamment et ses berges étaient infestées de crocodiles, mais là, le filet d'eau est assez mince et des crocodiles ... y a pas trace!
 Le fleuve Drâa a donné naissance à une immense oasis de palmiers dattiers, longue de 200 Km  au pied de l'Anti-atlas. Le Draa roule des eaux limoneuses et à partir de Agdz six longues palmeraies se succèdent le long de son lit jusqu'à Zagora (sur 26 000 ha environ).  Grâce aux eaux fertilisantes de l'oued Draa, la vallée ressemble à un long ruban vert pratiquement ininterrompu de palmeraies et de champs cultivés. 
 

 

Les ressources les plus importantes sont celles tirées des palmiers dattiers, les dattes sont le symbole de la richesse, le partage et on la retrouve au premier plan pendant le mois sacré du Ramadan..

    De nombreux Ksour (maisons familiales collectives) et Kasbahs en pisé jalonnent ce paysage
          .

 

La vallée est un grand jardin,  ses palmeraies abritent une agriculture de subsistance, très diversifiée : luzerne, blé, henné*, légumes divers ... sans oublier les arbres fruitiers : orangers,  oliviers, amandiers, grenadiers, vignes et surtout, bien-sûr, des palmiers dattiers.

AGDZ

Agdz,  qui signifie "lieu de repos", avait autrefois une très grande importance puisque c'était une étape pour les chameliers qui empruntaient la route des caravanes reliant Marrakech à Tombouctou, mais avec le temps et l'évolution des moyens de transports  elle est essentiellement devenue une étape pour les touristes partant vers le désert.
  
            Dominée par la silhouette du Djebel Kissane, la petite ville moderne s'étire le long d'une rue unique. 
   
         
C'est une ville à l'architecture berbère contemporaine avec ses façades ocrées  assez hautes, percées de fenêtres pas très grandes . La rue est bordée d'arcades mais elle reprend bien le style des ksours fortifiés que l'on voit avant d'arriver à Agzd et dans toute la région. 
 

Sous les arcades, de nombreuses boutiques vendent des tapis de Tazenakht. Ces tapis sont de couleurs vives (rouges, bleu, orange).

              
Après une traversée rapide de la ville , la route nous replonge dans la vallée verdoyante, très en contraste avec l'arrière plan pierreux !
      
       
Vous êtes en pays berbère ….. Cette ancienne route des caravanes conduisant à la célèbre ville de Tombouctou longe à partir d'Agdz sur 80 km l’Oasis Drâa. Elle est un trait d’union verdoyant entre la montagne et le désert.
A 10 km après Agdz, sur la gauche, dans la palmeraie, apparaît une majestueuse casbah aux allures de forteresse : c'est là qu'était située l'ancienne capitale de la tribu Mezguida dans laquelle siégeait le caïd , puissant représentant du sultan dans cette région. Les caïds successifs se bâtirent différentes casbahs, tout d'abord à l'intérieur puis à l'extérieur du ksar. C'est là que se trouve le Village de Tamnougalte. 
   
    
Les habitants de la vallée du Drâa durent fortifier leurs demeures (casbahs) et leurs villages (Ksour) car cette voie menant aux portes du désert était très convoitée par les nomades.

    

De la route, derrière la palmeraie, à droite de la grande casbah, on distingue à peine le haut des murs de l'ancien ksar en ruines.

 
Tous ces paysages et ces casbahs, c'est bien beau mais ce serait bien agréable maintenant de se dégourdir un peu les jambes et c'est justement l'occasion qui s'offre à nous derrière ce petit mur ! 

un petit clic sur le mur et bonne promenade !